Quelles images pour illustrer votre livre de famille, même si vous n’avez pas de photos ?

Si vous aimez cet article, pourquoi ne pas le partager ? Merci !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

glaneuses millet peinture ancêtres

Trouver des illustrations pour notre histoire familiale s’avère parfois ardu.

Si l’on possède des photos de famille, tout va bien. Quand tout a disparu ou que la période est trop ancienne, les choses se compliquent.

Voici des possibilités pour embellir et enrichir – malgré tout – votre livre de famille.

La suite est réservée aux membres. ou inscrivez-vous !
Si vous aimez cet article, pourquoi ne pas le partager ? Merci !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

18 réflexions au sujet de « Quelles images pour illustrer votre livre de famille, même si vous n’avez pas de photos ? »

  1. Comme je viens d’être prise, c’est tout frais dans mon esprit: Vérifier les dates! J’avais une belle photo d’une mairie que je pensais pouvoir utiliser pour illustrer mais aussi pour agrémenter le récit en la décrivant. Mais voila, en faisant un peu plus de recherches pour être sure, j’ai découvert que cet édifice n’existait pas encore lors du mariage de mes ancêtres. Et voila tous mes plans à l’eau! J’ai eu la chance en faisant plus de recherches de trouver un croquis de la vieille mairie qui était encore en place à l’époque du mariage mais alors pas du tout au même endroit que la nouvelle mairie! Merci pour toutes vos bonnes suggestions. Annick H.

    • Merci pour votre témoignage, Annick. Une erreur ou un anachronisme est si vite arrivé !
      Votre rigueur et votre persévérance sont récompensées : bravo 🙂

  2. Je rêvais de cet article, vous l’avez fait ✅ je vous en remercie chaleureusement,
    Associé avec l’article « comment choisir les meilleures photos », nous voici parfaitement équipés pour illustrer nos livres.
    Conseils utiles, judicieux, des astuces et idees intéressantes, vraiment parfait!
    Je viens de commander le livre de Beatrice Fontanel, je ne connaissais pas. J’ai également déjà trouvé deux images très parlantes sur le site Histoire-image que je ne connaissais pas non plus.
    Mais, ou allez-vous chercher vos si bonnes idées

    Merci encore

    • Ravie que cela vous aide, Olivier. Maintenant que vous êtes équipé, je vous souhaite de belles trouvailles !

      Tous ces thèmes me passionnent et je réfléchis, lis, cherche des solutions à leur sujet depuis plus de 10 ans : le reste s’ensuit 🙂

      A bientôt

    • Ah oui, j’ai oublié de mentionner les coupures de presse. Et quel super outil de recherche ! J’y ai même trouvé quelques Soula. Merci beaucoup de l’avoir signalé 🙂

  3. Merci pour toutes ces bonnes idées Hélène, et celles de tes lecteurs·rices ! Comme tu le conseilles, j’utilise volontiers les cartes postales anciennes en essayant de ne pas être anachronique ou bien en le signalant s’il y a un décalage dans le temps. J’aime bien aussi utiliser les chromos anciennes, il y en a plus qu’on ne pense qui peuvent illustrer notre propos (métiers, occupations domestiques, etc.). En fait, comme toi, je fais feu de tout bois 😉 Un exemple parmi d’autre : les jolies illustrations de Salvatore Tresca dès qu’on aborde le calendrier républicain et qu’on peut trouver en superbe définition sur Gallica.

    • Merci pour ces compléments, Sylvaine.
      Quand j’entends « chromos », je pense images publicitaires… mais c’est réducteur si j’en crois tes propos (et je les crois 🙂 )
      Maintenant que tu le dis, d’ailleurs, il me semble avoir vu de jolies choses sur ton propre blog.
      Une piste à creuser, donc !

  4. Et aussi les bases de l’inventaire du Patrimoine par culture .gouv .fr qui sont une mine avec parfois des dossiers spécifiques sur anciennes fermes moulins forges avec photos ,j’utilise systématiquement pour toutes paroisses

    • Oui, très bonne source en effet pour trouver des photos (entre autres) !
      Merci Michèle

  5. Merci pour cet intéressant article; moi-même j’étais à la recherche d’illustration sur les artisans au XVIIIe siècle, et j’ai choisi les grandes vignettes qui enjolivent l’encyclopédie de Diderot et d’Alembert. Même si « les miens » travaillaient à Bruxelles, ils ne devaient pas être bien différents de leurs confrères français !

    • Très bonne idée Michel, merci de l’avoir partagée à l’intention des généalogistes de France et de Belgique !

  6. Merci pour cet article très intéressant.
    J’ai enfin commencé mes recherches grâce aux nombreux conseils de votre blog.
    Je suis en train de lister toutes les tâches que je dois effectuer : les idées concernant les photos sont précieuses.
    J’ai choisi de raconter mon histoire familiale à travers les patronymes de mes ancêtres. Et le fil conducteur sera les événements historiques (car j’aime beaucoup l’Histoire).
    Toutefois j’ai une frustration : je ne connais rien sur mon grand-père paternel, mes parents sont décédés et je suis fille d’immigrés !

    • Je comprends votre frustration, d’autant que je sais peu de choses sur mon propre grand-père paternel.
      En tout cas, bravo pour votre projet. Je me réjouis que ce blog vous aide et vous envoie tous mes encouragements. A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *